Hors-Série IA 2020

Les micro-rêves

Les micro-rêves

Osons le rêve en entreprise

« Lorsqu’un seul homme rêve, ce n’est qu’un rêve. Mais si beaucoup d’hommes rêvent ensemble, c’est le début d’une nouvelle réalité. » Friedensreich Hundertwasser, peintre, penseur et architecte autrichien.

On entend souvent dans les instituts d’études marketing des discours du type : « le temps de décision des clients s’allonge », « c’est la guerre des prix », « les délais sont trop courts »…

Aujourd’hui les instituts ont plus que jamais besoin d’équipes engagées pour résoudre ces équations complexes et relever le défi du développement.

Des études le prouvent, les équipes engagées sont :

- 6 fois moins malades
- 9 fois plus fidèles
- apportent 55 % de créativité en +
- absorbent 31% de productivité en +

C’est souvent l’Innovation sociale qui permet de libérer l’entreprise…

EDinstitut appartient aujourd’hui à la famille des entreprises libérées, après avoir fait sa révolution en 2009 et lancé en 2011 les micro-rêves.

Le micro-rêve est un projet qui tient à cœur aux salariés mais pour lequel ils n’ont jamais pris le temps de le mettre en œuvre. L’entreprise va ainsi les aider à le réaliser. Les micro-rêves peuvent être individuels ou collectifs : c’est ainsi qu’un piano a été installé pour Elise (Chargée d’Etudes) dans les bureaux de Dijon (micro-rêve individuel) pour qu’elle puisse pendant la pause de midi rejouer du piano après 15 ans de disette.

Une salle zen (micro-rêve collectif) a également vu le jour dans les locaux de Strasbourg, où chaque collaborateur peut se ressourcer à sa guise et qui devient tous les mercredis après-midi un véritable lieu de détente et de bien-être avec la venue de Sandrine, masseuse bien-être.

Depuis ces changements, Philippe Studer (provocateur de micro-rêves) a constaté que le bien-être au travail n’est pas antinomique avec la notion de performance. Au contraire, c’est un bien nécessaire pour renforcer la performance de l’entreprise. Et les résultats confirment cette équation !

Et ce dernier de préciser : « le micro-rêve, ce n’est que de la matière positive, mais attention, il est important pour sa mise en place que l’entreprise dispose déjà d’un terreau favorable… Une base de confiance doit préexister et une volonté forte de partager des moments de vie en commun…C’est tout un processus, un état d’esprit, qui permet de renforcer le capital confiance au sein des équipes. »

Pour partager les micro-rêves entre les entreprises :
www.micro-reves.fr