Hors-Série IA 2020

La Blockchain jouera-t-elle un rôle dans l’avenir des études, du marketing et des médias ?

La Blockchain jouera-t-elle un rôle dans l’avenir des études, du marketing et des médias ?

Comme le dit le vieil adage : faire des prédictions est toujours difficile, surtout sur l’avenir. Cependant, voici une certitude : il y aura beaucoup plus de discussions sur la Blockchain au cours de l’année à venir. Tellement de gens ont des opinions différentes sur la façon dont la Blockchain affectera l’industrie du marketing et de la publicité que les applications potentielles de cette technologie naissante semblent presque illimitées.

Peut-être est-ce le moment de faire le point s’interroge Stefan Heremans, Vice-président Mesure des médias chez GfK.
Essentiellement, la Blockchain est une nouvelle façon de stocker de l’information. Il s’agit d’un enregistrement numérique de toutes les transactions liées à un produit ou à un service. Ces transactions sont enregistrées et partagées au sein d’un réseau décentralisé et sécurisé. Certains attributs rendent la technologie particulièrement attrayante pour l’industrie de la publicité. D’une part, elle est immuable : c’est-à-dire que les « blocs » de transactions sont continuellement horodatés et vérifiés par le réseau ; et une fois ajoutés, aucune partie ne peut les modifier. Elle est partagée : chaque partie prenante dans le réseau peut tout voir, en créant une « version transparente et unique de la vérité ». Enfin, elle est sécurisée : la Blockchain est cryptée de sorte que seules les parties autorisées peuvent y accéder.
À ce stade précoce de l’adoption, beaucoup se sont empressés de sauter sur la Blockchain, ce qui a donné lieu à des applications assez farfelues que l’industrie n’acceptera peut-être jamais. Des occasions intéressantes peuvent cependant voir le jour explique le dirigeant de GfK, notamment en matière de réglementation de l’achat-vente des espaces publicitaires et de contrôle accru des consommateurs sur le contenu auquel ils sont exposés.