Découvrez notre sélection de lectures

CAGI, Computer Assisted Group Interview

Après le CATI, le CAWI, le CASI, découvrez le CAGI, nouvelle technique pour recueillir instantanément les réponses d’un groupe de consommateurs.
Les développements des technologies au service du recueil de données pour les interviews sont multiples : CATI (Téléphone Interview), CAPI (Personal Interview), CAWI (Web Interview), CASI (Self Interview)…
Les outils associés, ordinateurs, téléphones, assistants personnels numériques, WEB, reconnaissance optique de marques (OMR) ou caractères (OCR), supports papier, permettent de recueillir les avis des interviewés sur un mode individuel.
L’usage de terminaux de vote interactif sans fil pour répondre à des questions de type fermé est à présent courant dans le domaine des réunions interactives au service d’applications marketing, vente, assemblées générales, formation : on interroge un groupe pour valider son adhésion à un projet, vérifier le niveau de compréhension et de connaissance sur un produit ou un service, recueillir des attentes ou des besoins.
L’interview de groupes de participants, le CAGI, s’applique au domaine des enquêtes et sondages afin d’optimiser la vitesse de recueil et de traitement de l’information, faciliter l’organisation et la planification des séances d’interview, réduire les coûts des campagnes de recueil et de saisie des données, rationaliser la structure des informations à traiter et analyser.

Un système CAGI, comment ça marche ?

La plupart des réunions sont construites sur le modèle de la transmission d’informations d’un orateur vers son public (information descendante 1 vers N). Interviewer un groupe d’individus en un même lieu et en même temps consiste à remonter des informations depuis les participants vers l’interviewer (N vers 1).
Chaque interviewé dispose à cet effet d’un terminal individuel de réponse sans fil comprenant des touches numérotées et éventuellement d’un afficheur LCD. Du côté de l’interviewer, un concentrateur connecté au système informatique reçoit les réponses du groupe simultanément pour chaque question projetée sur écran pour tout le groupe (moniteur ou vidéo-projecteurs). La technologie employée pour communiquer entre les terminaux et le concentrateur est celle des ondes radio dans la plage de fréquence HF 433 Mhz.
Le questionnaire a été préalablement saisi et mis-en-page dans un logiciel approprié comme InterAct, sous forme de scénario. Celui-ci est alors déroulé séquentiellement pour le groupe d’interviewés, qui répondent à chaque question en appuyant sur la ou les touches correspondantes à leur choix sur leur terminal individuel de réponse.
Instantanément, les réponses sont transmises et enregistrées dans le système informatique et disponibles pour affichage immédiat des statistiques, ou pour une analyse différée des résultats consolidés sous forme de rapport structuré.
Le scénario peut contenir des plages de communication descendante sous forme de présentations multimédias (image et son), en alternance avec les questions soumises aux participants. Les questions peuvent être ouvertes (votre âge, code postal de votre lieu de résidence principale…) ou fermées (cases à cocher, choix multiple …).
Il est possible d’afficher ponctuellement le graphique des résultats des réponses à une question.

Les moyens à mettre en œuvre

L’organisation pour la mise en œuvre d’un dispositif complet de CAGI nécessite :

- un lieu de réunion équipé d’un système de projection d’image informatique (écran et vidéo-projecteur ou écran plasma),
- un espace d’accueil pour les interviewés (assis ou debout)
- l’organisation planifiée de séances d’interview (invitations, confirmations, horaires …),
- un interviewer chargé de piloter la séance de CAGI,
- éventuellement la présence d’un assistant/technicien informatique

Comparé à l’installation d’une salle réseau informatique pour des séances de CASI, un système de terminaux sans fil présente l’avantage d’être plus simple à mettre en œuvre, compatible avec une utilisation nomade (mobilité, installation simplifiée), et beaucoup plus économique. On peut avantageusement remplacer 20 ordinateurs fixes en réseau par un système CAGI de 20 terminaux nomades et utilisables en tout lieu (hôtel, centre d’affaires…).
Un système CAGI peut s’acquérir ou se louer en fonction de la fréquence d’utilisation planifiée. Il comprend :

- un ordinateur type PC (fixe/portable),
- un logiciel dédié,
- un récepteur HF,
- un ensemble de boîtiers de réponse individuels.

Le système de projection des images écran (questions/réponses, illustrations) doit être adapté au lieu et au nombre d’individus à interviewer simultanément, ainsi que la sonorisation du lieu de réunion. Au delà de 50 personnes, un système de sonorisation avec micro est recommandé pour le confort acoustique des participants et de l’interviewer.
Le budget à consacrer à un équipement complet de CAGI dépend essentiellement de la taille des groupes que l’on souhaite gérer, ce qui conditionne la nature du dispositif technique et les conditions de confort visuel et acoustique.

Les avantages du CAGI

L’interview de personnes en face à face ou par téléphone a fait ses preuves et correspond à différents types de besoins. Les moyens à mettre en œuvre sont connus et proportionnels au nombre de personnes interviewées.
Le CAGI répond à de nouvelles exigences en matière de rapidité et de qualité de recueil d’information. Les données recueillies sont fiables et garantes de l’anonymat des réponses données.
La possibilité d’illustrer les scénarios de séances avec des éléments multimédias (image et son) permet de cibler de nouvelles applications (focus-group pour l’audio-visuel par exemple), et rendent les enquêtes plus attractives et vivantes.
L’usage de boîtiers de télé-réponse présente un aspect ludique qui facilite la participation active des interviewés, lesquels sont plus enclins à répondre spontanément et sincèrement aux questions posées. L’anonymat assure l’objectivité des réponses, et l’on dispose en temps réel des réponses aux questions pour un groupe entier d’individus.

La phase de recueil de données ne nécessite pas de resaisie manuelle ou semi-automatique dans le système de traitement et dépouillement d’enquête, ce qui représente un gain de productivité appréciable pour l’analyse des résultats.
Il faut néanmoins prévoir une organisation adaptée spécifiquement au CAGI, et préparer soigneusement ses séances en fonction du public concerné et des résultats attendus. La phase de préparation et d’accompagnement des séances demande plus de rigueur en terme de qualité des moyens techniques et humains à mettre à disposition d’une campagne utilisant cette technologie.
Le CAGI peut avantageusement compléter la panoplie des technologies actuellement employées pour les enquêtes et sondages, du fait de sa maturité technique et de la reconnaissance du public professionnel et public pour l’usage ludique des boîtiers de télé-réponse sans fil.

L’utilisation des nouveaux appareils mobiles

La dernière technologie d’enquêtes sortie depuis peu sur le marché utilise les nouveaux appareils mobiles, les tablettes numériques et les smartphones. Ces appareils sont de plus en plus évolués et populaires (18,8 millions d’utilisateurs de smartphones en décembre 2011) et sont également des outils de travail pour beaucoup. Le CAMI (pour Computer Assisted Mobile Interviews) dispose de sérieux avantages et il existe encore très peu de solutions convaincantes sur le marché mondial. Mobi-Survey, dévelopée par Soft Concept, en est une et prend la forme d’une application mobile à télécharger depuis les plates-formes spécifiques pour appareils fonctionnant sous Android et iOS (Apple). Le téléchargement du questionnaire électronique sur l’appareil mobile peut se faire par exemple via le scan d’un flash code. La connectivité internet permet d’administrer un bulletin de vote ou un questionnaire plus évolué en toute simplicité et de récupérer les données saisies instantannément. De plus, une telle solution permet d’animer des réunions de groupes mais sert également à tout processus de recueil de données mobiles dans les domaines du marketing, des ressources humaines, de la qualité, de la formation , de la logistique et bien d’autres encore…