Découvrez notre sélection de lectures



Qu'est-ce que le Neuromarketing ?

Le neuromarketing s’inspire de la recherche en neurosciences cognitives afin d’améliorer les démarches marketing. Les neurosciences sont l’étude scientifique du système nerveux d’où découlent les neurosciences cognitives qui visent plus particulièrement les mécanismes neurobiologiques relatifs à la cognition (les mécanismes de la pensée qui régissent le traitement de l’information (mémoire, raisonnement…) ainsi que les capacités élémentaires que sont la perception, la motricité et même les émotions.

Grâce à ces neurosciences cognitives, les marketeurs d’un genre nouveau vont pouvoir étudier les réactions du cerveau humain exposé à des stimuli afin de tester et par la suite rectifier/améliorer l’image d’une marque, des produits ou des outils de communication comme les publicités.

Appliquer des méthodes de neuromarketing peut revenir à appliquer au marketing des découvertes réalisées par des chercheurs en neurosciences ou à utiliser des outils spécialement conçus pour mesurer des paramètres relatifs à la cognition chez les consommateurs. Ces outils sont :

- L'électroencéphalographie(EEG) est la mesure directe des ondes cérébrales via des capteurs disposés sur la tête de l’individu observé.

- L’imagerie par résonance magnétique (IRMf) est la mesure de la consommation d’oxygène dans les tissus du cerveau par le biais d’un scanner.

- L’oculométrie, aussi appelée eye-tracking, est la mesure des mouvements oculaires via des lunettes spéciales. Cette technique est assez répandue dans les démarches d’études car l’équipement nécessaire est abordable et le déroulement des tests simples et rapides. Des logiciels comme Net-Survey proposent des fonctionnalités d’eye-tracking et permettent d’utiliser tout le potentiel de cette technique courante.

- La mesure de l’activité électrodermale est relative à l’activité biologique se traduisant par le rythme cardiaque, la respiration, les mouvements corporels, la tension artérielle, etc. C’est de loin la technique la moins précise car les phénomènes de réaction sont plus lents.

Pour en savoir plus, découvrez notre article consacré au neuromarketing.