Data Marketing 2019



Qu'appelle-t-on Méthodes de sondage ?

On dénombre différentes méthodes d’enquêtes qui peuvent s’appliquer pour chaque méthode de sondages. Ces différents modes sont : l’enquête par téléphone, l’enquête postale, l’enquête par internet et l’enquête en face à face.

L’enquête par téléphone est très couramment utilisée mais ne doit pas excéder 30 minutes afin de ne pas surexploiter le répondant. Sa souplesse d’administration se caractérise par des interactions enrichissantes entre enquêteur et répondant malgré l’incapacité de montrer des photos par exemple. On observe une certaine rapidité de la réalisation de l’enquête pour ce type d’enquête et une maitrise totale de l’échantillon. La couverture géographique est donc très grande voire illimité et le taux de non-réponse peut varier entre 20 et 40 % (problème des listes rouges). Les coûts dépendent souvent de la distance des appels. Les trois avantages les plus notables sont : la possibilité de fixer des rendez-vous, la bonne implication des répondants et la possibilité de contrôle du terrain. Les inconvénients seraient alors la nécessité de bons fichiers au préalable ainsi que la durée du questionnaire plutôt réduite.

L’enquête postale privilégie des questionnaires de 5 à 6 pages. Sa souplesse d’administration est très limitée vu qu’aucune interaction n’est possible. La réalisation de l’enquête se fait dans des délais très longs et aucune maitrise n’est possible sur l’échantillon, au contraire de l’enquête téléphonique. La couverture géographique est grande voire illimitée, mais le taux de non-réponse est souvent très élevé. Les coûts se limitent aux coûts des services postaux. Les avantages notables pour ce type d’enquête sont la grande liberté de réponse pour l’interviewé et la possibilité de faire une opération de communication en même temps que l’enquête. Les inconvénients sont la nécessité de travailler sur le questionnaire qui se doit d’être limpide, les délais allongés, les réponses parfois illisibles et les questionnaires inexploitables ainsi que le taux de non-réponses.

L’enquête par internet a une durée d’administration de 10 à 15 minutes en moyenne. Sa souplesse se caractérise par la possibilité de montrer des images, et de faire quelques interactions via les filtres. Ce type d’enquête est rapide s’il y'a suffisamment de contacts ainsi qu’une possibilité d’avoir un traitement automatisé des réponses. La couverture géographique est illimitée sur les zones couvertes par internet. Le taux de non réponse varie mais semble relativement élevé et les coûts sont très peu élevés. Les trois avantages les plus notables sont : la grande liberté de réponse pour les répondants, la gestion des quotas automatisée et les coûts. Les deux seuls inconvénients sont la restriction aux internautes et le taux de non-réponse.

L’enquête en face-à-face peut durer plus d’une heure avec des rendez-vous mais sinon, elle ne doit pas excéder 10 à 15 minutes. La souplesse est ici totale car il y a la possibilité de tester des objets ou des packagings. La rapidité de la réalisation de l’enquête est variable et dépend le plus souvent de la cible. L’échantillon peut être totalement maitrisé en amont malgré la limitation de la couverture géographique. Dans ce type d’enquête, le taux de non-réponse est très variable et les coûts sont également très élevés en raison des frais de déplacement. Les principaux avantages sont : enquête in situ, dialogue, possibilité de poser des questions plus privées, opération de communication interne auprès du personnel qui voit le déroulement de l’enquête. Les inconvénients notables seraient alors les biais d’enquêtes; l’organisation complexe et les coûts.