Echos du marketing et des études (12/05)

La France, 4ème pays le plus cher pour les études marketing

L’association mondiale des études d’opinions ESOMAR vient de communiquer les résultats d’une enquête réalisée au printemps 2005 sur le prix des études de marché dans le monde. Cette enquête a concerné 522 entreprises situées dans 51 pays. Ces entreprises ont été sollicitées pour fournir une évaluation du coût de 6 différents types de projets dans le domaine des études. A partir des données recueillies, ESOMAR a établi un classement des pays des plus chers aux moins chers pour la réalisation d’études marketing.

Le Japon arrive en tête du classement des pays les plus chers, suivi par l’Australie puis le Royaume-Uni. La France pointe en 4ème position, devançant ainsi les Etats-Unis, premiers du classement en 2003, et à présent classés en cinquième position. L’étude met en évidence un différentiel de prix très important entre les pays.

Ainsi, l’indice synthétique établi sur la base des 6 projets évoqués, s’établit à 216 pour le Japon et tombe à 35 en Inde et 27 en Equateur, pays le moins cher du classement. L’indice pour la France est de 172, quasiment au même niveau que pour les Etats-Unis (171).

Le classement, pour la plupart des pays, a peu évolué depuis l’étude conduite en 2003. Les indices de prix sont également similaires dans la majorité des cas. Le réel changement résulte du passage des Etats-Unis de la première position en 2003 à la cinquième place aujourd’hui et de la France, qui fait le chemin inverse en passant de la sixième à la quatrième place. La cause majeure de ce changement est à rechercher du côté de la dévaluation du dollar.

Mais le recours massif à la réalisation d’études en ligne aux Etats-Unis pèse également beaucoup dans l’évolution constatée. Dans ce pays, les enquêtes terrain déclinent de manière significative. Elles semblent devenues trop chères avec l’augmentation des coûts de rémunération des enquêteurs, le durcissement de la législation et une élévation du niveau de non-réponses.

Grandes manoeuvres dans le secteur des études en ligne

Face au développement important des études en ligne, les grandes sociétés internationales (principalement américaines) spécialisées dans ce domaine ont commencé à se positionner sur les différents marchés internationaux. Deux grands du secteur ont annoncé ces derniers mois des rachats de sociétés ou des prises de participations dans des entreprises plus petites, exerçant une activité complémentaire ou présentes sur des marchés en expansion.

Greenfield Online rachète l’allemand Ciao AG

Greenfield Online, prestataire important de solutions d’étude sur Internet pour les sociétés de conseil et de recherche commerciale, a annoncé l’acquisition de l’entreprise Ciao AG pour une valeur d’environ 154 millions de dollars. Ciao AG, fondée il y a 6 ans seulement, a son siège à Munich et emploie 150 personnes réparties dans ses six bureaux européens à Munich, Londres, Paris, Madrid, Amsterdam et à Timisoara (Roumanie). Elle compte également un petit bureau de 5 personnes aux États-Unis. Pour Max Cartellieri, co-Directeur général chez Ciao AG, “Le marché des études en ligne croît rapidement du fait que les clients en recherche commerciale sont chaque fois plus nombreux à opter pour une étude en ligne. Nos deux sociétés se sont trouvées au bon moment. Nous sommes ravis que Greenfield Online nous ait offert la possibilité de nous joindre à leurs efforts.“

Global Market Insite annonce le rachat de 3 sociétés sur 3 continents

Pour sa part, la société GMI (Global Market Insite), l’un des leader mondiaux de la fourniture aux instituts de panels et de prestations pour les enquêtes Web, a créé l’évènement lors du dernier congrès ESOMAR en annonçant le rachat simultané de trois sociétés sur trois continents. Cette annonce spectaculaire intervient après 5 années de croissance exceptionnelle qui ont permis à GMI de conquérir 15 des 25 plus grandes structures mondiales d’études de marché.

Les dernières acquisitions de GMI portent sur les sociétés suivantes :

– NetReflector, basée à Seattle (USA), spécialisée dans les solutions évoluées de suivi de marché avec mesure en temps réel de la satisfaction client.

– MI Pro AS, basée à Drøbak en Norvège, qui a développé un logiciel performant d’analyse de données dédié aux instituts d’études.

– Insight, basée à Shanghai en Chine, fournisseur de services pour les instituts d’études et qui a été dans le passé distributeur exclusif des logiciels SPSS en Chine.

En parallèle, GMI a également annoncé la concrétisation d’une alliance stratégique avec ARO sistemas, basée à Sao Paulo au Brésil.

Ces acquisitions renforcent la présence globale de GMI, qui est déjà implantée dans une vingtaine de pays et qui dispose de centres de production sur différents continents, permettant à la société d’offrir des services et une assistance 24h/24, 365 jours par an.

Résultats en hausse pour TNS

Le groupe TNS annonce des résultats en hausse pour le premier semestre 2005 avec un chiffre d’affaires groupe qui progresse de 2,5% à périmètre constant. La filiale française enregistre une très bonne performance avec une hausse de 8,3 %, à périmètre constant, de son chiffre d’affaires.

Les prévisions pour le deuxième semestre sont très favorables et devraient conduire le groupe à enregistrer une augmentation globale de 4,5% de son chiffre d’affaires sur l’année 2005.

Une bombe dans le domaine des logiciels d’enquêtes

Soft Concept, principal éditeur français de logiciels pour les études et l’analyse de données, nous avait habitué à des solutions toujours innovantes et en avance sur la concurrence.

Mais là, avec la version 5 de son logiciel d’enquêtes Ethnos, l’éditeur vient de lancer une véritable bombe technologique, truffée d’innovations vraiment utiles, qui vont certainement séduire le marché et conforter la position de leader de l’éditeur. Ethnos 5 intègre notamment :

– un module de gestion de projets d’enquêtes, permettant d’avoir une vision globale et un suivi centralisé de tous les fichiers créés ou utilisés dans le cadre d’un projet : versions différentes d’un même questionnaire, questionnaires successifs réalisés dans le cadre de l’étude (avant/après…), fichiers de données, dossiers d’analyse, rapports et même les courriers et/ou tableaux attachés à un projet donné.

– des fonctions de création rapide de questionnaires multi-lingues, par glisser-déposer de questions ou de sections (groupes de questions) à partir d’une bibliothèque de variables fournie avec le logiciel et enrichissable par l’utilisateur. Les questionnaires ainsi créés peuvent s’afficher immédiatement en Français ou dans leur traduction en Anglais, Espagnol, Italien et/ou Allemand. D’autres langues peuvent être intégrées par l’utilisateur dans l’assistant de traduction.

– une nouvelle interface de saisie tactile sur bornes interactives qui vient compléter les autres modes de saisie intégrés ou compatibles : clavier-souris, Internet ou Intranet (CAWI), pocket-PC (CAPI), téléphone (CATI), lecture optique ou scanner (OMR), boîtiers de vote interactifs (CAGI)…

– des fonctions de mise en évidence automatique des significativités dans les tableaux et graphiques.

– de nombreux graphiques nouveaux, entièrement interactifs.

– un module de reporting étendu.

– de très nombreux modèles et gabarits conçus par des graphistes professionnels, permettant à l’utilisateur d’obtenir en quelques clics des questionnaires, des graphiques et des rapports d’une qualité inégalée.
des fonctions cartographiques multi-niveaux uniques sur un logiciel d’enquêtes, permettant une infinité de représentations graphiques sur les fonds de cartes fournis ou intégrables par l’utilisateur : fonds colorés, pastilles, multiplication automatique et recalcul sur chaque zone de n’importe quel graphique Ethnos créé et mis en forme par l’utilisateur !

Ipsos en route pour le Milliard d’Euros en 2007

Le groupe Ipsos poursuit sa stratégie de développement avec pour point de mire la réalisation d’un chiffre d’affaires d’un Milliard d’Euros à l’horizon 2007. Dans ce cadre, le groupe a annoncé des acquisitions importantes, sur plusieurs continents.

Rachat de la 1ère société d’études indépendante du Royaume-Uni

L’acquisition de la société MORI group Limited, 1ère société d’études indépendante au Royaume-Uni, renforce significativement les capacités d’Ipsos dans ce pays clé, le premier en Europe pour les études de marché. Le groupe consolide ainsi sa position de leader mondial sur ce segment.
MORI bénéficie sur le marché britannique d’une forte notoriété. Elle emploie 460 personnes, pour un CA de 64,5 millions d’euros. Elle est spécialisée dans 4 domaines d’activité : les études et recherche sociale auprès des institutions gouvernementales nationales et locales ; les services d’études syndiqués et sur-mesure pour les secteurs public et privé ; les solutions expertes pour les services financiers ; le recueil et traitement des données.

L’acquisition de MORI s’est réalisée sur la base d’une valeur d’entreprise de 128,5 millions d’euros et sera financée par l’ouverture de nouvelles lignes de crédit puis, si le marché le permet, par une augmentation de capital.

Au Royaume-Uni, cette acquisition est la 3ème du Groupe après celle de RSLResearch Services Ltd, une société leader pour les études media et communication (1991) et Research in Focus, une société spécialisée dans les études marketing internationales (2000).

Ipsos UK, N°4 sur son marché, a réalisé en 2004 un CA de £49,4 millions (72,2 millions d’euros). Avec la nouvelle enseigne Ipsos MORI, le Royaume-Uni est désormais le premier pays contributeur au chiffre d’affaires d’Ipsos en Europe et le second au niveau mondial après les Etats-Unis.

Ouverture de nouveaux bureaux en Thaïlande et en Asie Pacifique

Parallèlement, Ipsos annonce le lancement à Bangkok d’Ipsos Thailand, joint-venture entre Ipsos SA et trois professionnels des études : Jérôme Hervio, précédemment directeur général de Research International Thailand, et Mmes Dao Napasab et Prangnoot Suryiaporn, respectivement directeur d’études et directeur financier. La région Asie du Sud-Est contribue pour 11% au chiffre d’affaires du groupe Ipsos.
Le groupe élargit ainsi sa couverture de la région Asie Pacifique et dispose désormais de deux nouveaux bureaux à Manille (Philippines) et à Hong Kong (soit 14 bureaux au total dans la région).

Renforcement de la position en Amérique Latine

Enfin, Ipsos annonce également le rachat de la société colombienne Napoleón Franco S.A., spécialisée dans les études marketing, médias, opinion et recherche sociale, et études liées à la gestion de la relation clients. La société qui emploie 50 salariés, a réalisé en 2004 un chiffre d’affaires de 3,1 millions de dollars US.

Cette acquisition complète le périmètre d’Ipsos en Colombie où le groupe est déjà présent via Ipsos ASI, sa filiale d’études publicitaires. Avec une part de marché désormais portée à 20%, le groupe devient leader dans ce pays, l’un des marchés les plus dynamiques de la région avec le Mexique, le Brésil, le Chili et l’Argentine.

Un nouveau panel de clients mystères

Le groupe anglais The Grass Roots Groupe PLC annonce le développement en France de grgShopcontrol, son panel de clients mystères déjà mis en place en Allemagne, Angleterre et Espagne.

GRG France, filiale du groupe fondée en août 2004, va donc recruter un large panel de clientes et clients de tous profils, représentatifs des consommateurs français, qui viendront conforter la base européenne de près de 40 000 panélistes. Le recrutement se fera exclusivement en ligne, sur le site www.shopcontrol.fr. grgShopcontrol a l’ambition de devenir le premier panel de clients mystères européen, à horizon 2006.
La société GRG est spécialisée dans l’évaluation de l’accueil et du service offerts par les réseaux de distribution et dans la mise en place d’actions d’améliorations : plans de formation, programmes de motivation et d’organisation de réseaux.

Fondée en 1980 par David Evans (actuel Président Directeur Général), la société réalise un chiffre d’affaires annuel supérieur à 160 M€. Elle possède des agences nationales à Dublin, Paris, Cologne, Barcelone, Madrid et agences partenaires en Italie, USA, Amérique du Sud, Afrique du Sud et Asie Pacifique. Le Groupe rassemble au Royaume Uni, les filiales suivantes : Grass Roots, Projectlink Motivation, W group, Parallel Promotions et grg Public Resources. Informations complémentaire surwww.grg.com.

CARNET

Nouveau Directeur Général du groupe à l’IFOP

Suite à l’élection de Laurence Parisot à la présidence du Medef, le conseil d’administration de l’IFOP a nommé comme nouveau Directeur Général du Groupe, Olivier Bauby qui occupait depuis 2003 la fonction de Directeur Général France.

Olivier Bauby, 43 ans, est rentré à l’Ifop en 1995 en tant que Directeur du Département Grande Consommation. Il a ensuite dirigé Ifop International en 1997 puis l’ensemble des Départements du Pôle Marketing en 2001.

Laurence Parisot reste présidente du conseil d’administration et actionnaire majoritaire du groupe.

www.ifop.com

Chantal André rejoint Ipsos

Chantal André vient de rejoindre Ipsos au poste de directeur grand compte pour Nestlé au niveau mondial. Basée à Paris, elle sera également responsable de la coordination des activités études de Colgate-Palmolive au niveau européen.

Chantal André a débuté sa carrière chez Taylor Nelson Sofres (TNS), où elle s’est spécialisée pendant dix ans dans les études marketing, corporate et enquêtes internes. Elle a ensuite travaillé huit ans chez Research International France, d’abord comme responsable du nouveau département Marques et Communication, avant d’être promue Directeur Général adjoint, en charge des comptes internationaux dans le secteur des biens de grande consommation.

www.ipsos.fr

3 nouveaux directeurs chez Millward Brown

L’institut Millward Brown vient de nommer trois nouveaux Associate Client Service Directors. Il s’agit de Stéphanie Leix qui sera en charge des Grands Comptes Grande Distribution en France et en Belgique, de Sophie Pastur qui pilotera un projet d’étude européen dans le domaine des Télécoms et de Nathalie Darrouzet, qui sera chargée de projets transversaux, notamment en ce qui concerne les médias.

www.millwardbrown.com

BVA a fêté ses 35 ans

BVA, l’un des premiers instituts d’études créés en France, fondé en 1970 par Michel Brûlé et Jean-Pierre Ville, vient de fêter ses 35 ans. Cet anniversaire tombe dans une période euphorique pour l’entreprise qui doit réaliser en 2005 le meilleur CA de son histoire (32 millions d’Euros prévus). Ce chiffre correspond à une multiplication par 2,5 du CA en l’espace de trois années, sous l’égide du nouveau PDG, M. Gérard Lopez. L’année 2005 a également été marquée par l’acquisition de la société Consultest.

www.bva.fr