Echos du marketing et des études (11/07)

Novatris s’appelle désormais Harris Interactive

Novatris, filiale d’Harris Interactive depuis 2004, et spécialiste des études en ligne, reprend le nom de la société-mère. « Nous sommes particulièrement fiers de porter le nom d’Harris Interactive en France et de développer cette marque historique du marché des études » ont déclaré Nathalie Perrio-Combeaux et Patrick Van Bloeme, co-fondateurs et directeurs associés de Novatris.
Pour George Terhanian, Président d’Harris Interactive Europe, ce changement fera en sorte que le nom d’Harris Interactive, pas encore bien connu en France, le soit bien plus.

Harris Interactive est la treizième société d’études de marché au monde. Elle dispose de bureaux en Amérique du Nord, en Europe et en Asie et connaît une croissance très rapide. Elle vient d’ailleurs d’annoncer l’acquisition de l’institut canadien Decima Research, basé à Ottawa, ainsi que de MarketShare, firme de recherche asiatique privée dont le siège se partage entre Hong Kong et Singapour.

Bolloré renforce sa présence dans le domaine des études

M. Bolloré poursuit sa stratégie de mise en place d’un groupe de commmunication intégré, maîtrisant toute la chaîne qui va de la compréhension des besoins et des comportements des consommateurs et des citoyens à la mise au point et à la diffusion de contenus adaptés. A ce titre, le groupe a déjà acquis une licence Wimax (Internet sans fil), contrôle la SFP et possède une chaîne de télévision (Direct8) et les quotidiens gratuits Matin Plus et Direct Soir.
La volonté d’accroître sa présence sur le marché des études se manifeste de plus en plus clairement :

Un an après l’acquisition de 44% du capital de CSA, le groupe vient de prendre le contrôle opérationnel de l’institut d’études en désignant à sa présidence l’un de ses fidèles, Etienne Giros. Les trois fondateurs Claude Suquet, Roland Cayrol et Claude Tharreau siègeront désormais au conseil de surveillance. Leur départ et la cession des parts qu’ils détiennent encore seraient prévus pour 2008 ou 2009.

Parallèlement, Bolloré s’est intéressé depuis le printemps à l’institut américain Harris Interactive, coté au Nasdaq. Il aurait acquis pour l’instant un peu plus de 8% de ses actions.

M. Bolloré, patron d’Havas et actionnaire à ce titre de Médiamétrie a également annoncé son souhait de siéger en personne au conseil d’administration de l’institut de mesure d’audiences TV, radio et Internet.

Enfin, le groupe Bolloré dispose de près de 30% du capital de la société anglaise d’achat d’espace Aegis et cherche depuis plusieurs mois à faire nommer deux représentants au conseil d’administration de cette société, qui contrôle entre autres l’institut d’études Synovate.

Ipsos acquiert le 1er institut d’études indépendant en Afrique du Sud

Ipsos poursuit son expansion Internationale au pas de charge. Après avoir annoncé au mois de Juillet l’acquisition d’une 5ème société d’études australienne (Eureka), Jean-Marc Lech et Didier Truchot, Co-présidents d’Ipsos, ont indiqué avoir signé, au mois de septembre, le rachat de 70% du capital de Markinor, première société d’études indépendante en Afrique du Sud. L’option de rachat du solde est prévue au contrat. Markinor est spécialisée dans l’Opinion Publique, la Recherche Marketing et les études liées à la gestion de la relation-clients. Elle a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires d’environ 7,9 millions d’euros. Basée à Randburg, Johannesburg, avec un bureau exécutif à Cape Town et un réseau d’enquêteurs à Durban, Port Elizabeth, East London, Bloemfountain, Boksburg et Pretoria, la société emploie 140 salariés à plein temps et opère dans les principales métropoles du pays.

Avec une double expertise quali-quanti, Markinor est l’une des rares sociétés d’études capable de réaliser de larges enquêtes dans le pays et de conduire des programmes d’études en Afrique sub-saharienne.
Elle compte parmi ses principaux clients ABSA, la principale banque du pays, Standard Bank, la plus grande banque par capitalisation, ou encore African Broadcasting Corporation.

Didier Truchot, Co-président d’Ipsos, s’est déclaré « enchanté d’accueillir Markinor au sein du groupe Ipsos. Grâce à cette acquisition, Ipsos complète son maillage géographique, l’Afrique du Sud étant l’un des principaux marchés où nos clients internationaux souhaitaient nous voir nous implanter pour les accompagner dans leur développement. Nous sommes désormais en mesure de leur proposer l’expertise et le savoir-faire des équipes de Markinor avec lesquelles nous partageons la même philosophie du service client. »

Pour Shirley Benney, CEO de Markinor, « Il s’agit d’un développement particulièrement excitant pour Markinor qui fête cette année son 35ème anniversaire. Mettant à profit notre réputation solidement établie, nous nous engageons sur la voie de l’internationalisation, répondant ainsi aux demandes du marché. Nos clients et nos équipes bénéficieront de cette ouverture sur une nouvelle expertise globale, à laquelle nous contribuerons depuis le marché Sud Africain.»

Les instituts d’études s’installent dans Second Life

Second Life intéresse la recherche marketing. Les sociétés GMI et DervalResearch viennent de s’installer dans ce monde parallèle en y inaugurant le Second Life Interview Corner (SLIC). Il s’agit d’un lieu décoré avec des sièges et des canapés dans lesquels les avatars peuvent s’asseoir. L’enquête commence dès que le répondant est installé. Les questions, ouvertes ou à choix multiple, sont posées à travers la messagerie instantanée de Second Life. Les répondants peuvent être rémunérés en Linden dollars ou par un cadeau à l’issue de l’interview, en fonction de leur sexe ou de leurs préférences. Ils sont également invités à s’inscrire au groupe/panel SLIC en vue d’être contactés pour de futurs sondages. D’autres instituts ont déjà tenté l’expérience Second Life comme par exemple l’institut français Repères. Cet environnement va-t-il devenir le nouvel eldorado des instituts d’études ? Pour l’instant, on ne peut qu’en douter. En effet, ces initiatives semblent relever plus d’une approche expérimentale et/ou d’opérations de communication que d’une véritable démarche d’études efficaces. L’univers Second Life lui-même impose les limites de son audience plutôt restreinte et de son interface riche mais laborieuse. Car même si l’on annonce une explosion du nombre de visiteurs (de 125.000 en janvier 2006 à 3 millions 1 an plus tard, dont 12,8% de Français), ces chiffres comprennent beaucoup de curieux de passage, très souvent rebutés par l’ergonomie particulière de ce monde virtuel. Les instituts présents semblent en être conscients et mettent en avant essentiellement des problématiques d’enquêtes centrées sur l’univers SL lui-même, les perceptions qu’en ont ses résidents et leurs habitudes de fréquentation… Faites-vous votre propre opinion en visitant ces deux lieux virtuels aux adresses ci-dessous. le SLIC de GMI et Derval Marketing :

http://slurl.com/secondlife/Chaska/95/45/151

Repères Second Life : http://slurl.com/secondlife/reperes/205/44/26/

Un pôle « Enquête » à l’Université de Chambéry

L’institut d’études Spade Consulting vient de créer, en association avec un laboratoire de recherche du CNRS, un pôle spécialisé « Enquête » à l’Université de Savoie, à Chambéry.

L’objectif de ce pôle à la nature hybride est de conduire des enquêtes qualitatives et quantitatives sur la base d’une étroite collaboration entre le monde professionnel des études et celui des recherches universitaires dans le domaine des nouvelles méthodes d’échantillonnage et de constitution de panels.
La recherche française à laquelle on reproche souvent de se tenir à l’écart des réalités opérationnelles et du monde de l’entreprise, notamment dans le domaine des sciences humaines, montre par une initiative comme celle-ci sa volonté de sortir des laboratoires et d’avoir des retombées concrètes sur le terrain.
Pour Stéphane Daubignard, dirigeant de Spade Consulting, « L’alliance des compétences méthodologiques de ce laboratoire spécialisé du CNRS, et des qualités opérationnelles de notre institut fait naître un savoir-faire pratique et théorique fécond, fruit de la confrontation entre les exigences de la réflexion scientifique et celles des impératifs du monde des études. »

Infos : www.spadeconsulting.com

stephane.daubignard@spade-consulting.com – 04 78 42 46 01

olivier.chavanon@univ-savoie.fr – 04 79 75 83 23

Les Français sondés sur les sondages

La société ANSWERS mixe les techniques qualitatives de sémiologie, focus group et entretiens et propose trois nouveaux produits :

Le marketing collégial, basé sur une démarche d’audit, de génération d’idées et d’ateliers thématiques, vise à accompagner l’entreprise dans sa démarche d’innovation produits, pour une meilleure appropriation et efficacité.

– Le branding, consiste à créer ou repositionner le territoire de la marque (valeurs, dimensions, élasticité) face à la concurrence.

– Le testing permet de définir, à travers une démarche créative et constructive, les logotypes, les outils de communication et les packagings.

Contact : Daniel Lernould – 0153776500

NOUVEAUX PRODUITS

Oubliez les « Early Adopters ». Vive les « Future Shapers »

TNS Sofres souhaite identifier les nouveaux consommateurs qui feront l’avenir d’un produit ou d’un marché. L’institut les nomme les « Future Shapers » et les distingue des « Early Adopters » : alors que ces derniers papillonnent et abandonnent souvent rapidement un nouveau produit au profit de la nouveauté suivante, les Future Shapers s’inscrivent dans la durée lorsqu’ils achètent un nouveau produit ou adhèrent à un nouveau comportement, favorisant le buzz positif et incitant le grand public à faire de même.
« Les Future Shapers ont le pouvoir d’influer sur la réussite d’un produit ou d’une marque. Il est donc aujourd’hui déterminant pour une marque de se rallier les Future Shapers et de veiller à ce qu’ils disent de leur marché, de leurs produits, de leur image et de leur communication », précise Fabrice Billard, Directeur Segmentation et Positionnement de TNS Sofres.

L’institut a donc mis au point un nouveau modèle d’études intitulé FutureView™, destiné à identifier ces architectes du futur qui adoptent rapidement une nouvelle marque ou un nouveau produit, et qui s’en font les ambassadeurs auprès du grand public. FutureView™ est prévu pour faciliter toute décision tactique ou stratégique et à quelque niveau que ce soit, partout où il est nécessaire d’obtenir une perspective d’avenir. Il peut répondre à des questions comme :

Quels segments du marché sont les plus prometteurs ?

Quelle marque, au sein d’une même entreprise, recèle le plus fort potentiel de développement ?

Quels besoins vont monter en puissance dans le futur ?

Quel(s) concept(s), quelle(s) publicité(s) sont le plus en phase avec les tendances à venir ?

Pour lancer ce nouveau produit, TNS Sofres a mis au point une campagne de publicité originale, basée sur du teasing et diffusée dans les principaux titres de la presse professionnelle communication / marketing / consommation, sous formats online et offline. Une vidéo a été créée et diffusée sur Youtube et DailyMotion.

La campagne met en scène des personnages portant un casque en forme de soucoupe volante rose (couleur de TNS Sofres). Dans la vidéo, ces personnages s’activent à construire un mur à l’aide de parpaings roses et de truelles, symbolisant la construction de leur avenir et du nôtre.

Vidéo sur http://www.les-future-shapers.com/

L’Ifop lance son nouveau programme d’études Planet Care®

Allongement de l’espérance de vie, progression du travail féminin, aspiration croissante à la qualité de vie sont autant de facteurs qui favorisent la demande de services à la personne. Le plan Borloo est venu donner aux entreprises du secteur un cadre favorable au développement de leurs activités et à la croissance d’un marché estimé à environ 11 milliards d’euros.

Dans ce contexte, l’institut ITEM a lancé en Avril 2006 le premier Observatoire des Services à la Personne, afin de proposer des indicateurs fiables et réguliers de suivi de ce marché.

Cette enquête annuelle en souscription est réalisée en face à face à domicile sur un échantillon de 1.300 ménages. Le volet quantitatif est éclairé d’un focus qualitatif portant sur une soixantaine d’entretiens en profondeur. L’enquête s’attache à informer à la fois sur le marché des utilisateurs actuels (un échantillon quantitatif de 500 ménages + une trentaine d’entretiens qualitatifs) et sur le marché potentiel (un échantillon de 800 non utilisateurs, représentatif des ménages français + une trentaine d’entretiens).

L’observatoire ITEM des services à la personne permet de mesurer, dans le temps, l’évolution de la demande, de mieux cerner les potentialités d’équipement et les conditions d’achat ainsi que les profils de ménages à privilégier, d’apporter un éclairage opérationnel et prospectif sur les attentes et les besoins des ménages.

C’est aussi un outil de mesure de la concurrence sur ce marché en plein essor. Il suivra régulièrement, la notoriété des acteurs du marché, notamment des enseignes nationales constituées récemment ainsi que des actions et des politiques mises en place.

Au delà de la fourniture d’informations régulières sur le marché, cet observatoire apporte une véritable dimension conseil, intégrant des recommandations claires et opérationnelles. La présentation des résultats à chaque souscripteur est l’occasion pour les consultants d’ITEM, d’animer une réunion d’échanges et de préconisations avec les responsables du marché des services à la personne.

La prochaine vague de l’Observatoire des Services à la personne est prévue pour Février 2007.

Contact : Florence de Bigault – 04 78 21 02 59

Shelf Simulator, Eye-Tracker et Ad-Rating s’intègrent dans vos enquêtes en ligne

Soft Concept, l’éditeur du logiciel d’enquêtes en ligne NET-Survey, vient de lancer 3 nouveaux modules très innovants, qui permettent, pour la première fois, d’intégrer directement dans les questionnaires en ligne des séquences d’évaluation de linéaires, d’eye-tracking et d’évaluation interactive de séquences vidéo ou sonores.

Shelf-Simulator est un outil de simulation de linéaires qui permet de présenter à l’internaute plusieurs produits en rayon en lui demandant d’en choisir un ou plusieurs. Le concepteur peut choisir le nombre d’étagères, le type parmi plusieurs proposés (texture). Il peut également prévoir, pour chaque produit proposé une étiquette de prix et une fiche d’informations et/ou d’images complémentaires.
Lors de sa sélection, l’internaute circule dans le rayon (en le faisant défiler avec les flèches), clique sur le produit de son choix et voit apparaître l’image en plus grand. Il a la possibilité de zoomer sur des parties du produit et de consulter les éventuelles informations et/ou images complémentaires disponibles (dos du paquet, doses conseillées…).

Eye-Tracker permet d’évaluer l’impact d’un support visuel (page ou panneau publicitaire, page d’un catalogue, couverture d’un livre ou d’un magazine, affiche…). Le principe est de demander à l’internaute d’indiquer les n premiers emplacements sur lesquels porte son regard, en cliquant simplement dessus.

Ad-Rating est un système d’évaluation dynamique d’un support multimédia (bandes-sons, spots publicitaires, clips, bandes annonces…). L’internaute visualise la séquence dans une fenêtre et peut, pendant toute sa durée, faire bouger un curseur pour indiquer son niveau de satisfaction instantanée.

Ces modules fonctionnent en flash et bénéficient d’une ergonomie exceptionnelle tant pour le concepteur que pour l’interviewé. Ils offrent également l’avantage énorme de s’intégrer directement dans NET-Survey et de permettre une exploitation de leurs résultats conjointement aux autres données recueillies (signalétiques, opinions détaillées…).

Infos sur www.soft-concept.com.