SM-couverture-2007DOSSIER

Attention : Séisme !

D’après une nouvelle étude menée par l’institut Cambiar Research sur 300 sociétés d’études sur les 5 continents, 87% d’entre elles utilisent désormais les études en ligne alors qu’elles n’étaient que 78% l’année dernière. Le chiffre d’affaires dégagé par les enquêtes en ligne atteint d’ores et déjà les 3 milliards de dollars. Ce développement dépasse les prévisions faites l’année dernière par le même institut et témoigne d’une accélération des dépenses liées à la mise en place des enquêtes on-line.

D’après ESOMAR, déjà 13% des dépenses quanti dans le monde ont été consacrées, en 2005, aux investigations en ligne. Le chiffre est de 9% en France mais atteint 25% en Australie, 21 % au Japon, 20% en Suède et 15% aux Etats-Unis.

attention-seisme-etudes-repartition-depenses-france-monde

Comme ce fut le cas pour le téléphone ou l’informatisation des enquêtes en face-à-face, le média Internet a été considéré dans un premier temps comme un support de plus pour collecter les données d’enquêtes et a été rapidement baptisé CAWI (Computer Assisted Web Interviewing), à l’instar du CATI et du CAPI. Après s’être méfiés de certaines de ses limites initiales (représentativité des échantillons notamment) et avoir soupesé longuement ses avantages (vitesse, coût, efficacité, etc.), les professionnels des études se ruent littéralement sur l’outil et sont en passe d’en faire le moyen le plus employé pour collecter les données d’études.

Et c’est en l’utilisant de plus en plus que l’on commence à s’apercevoir que bien plus qu’une nouvelle méthode de recueil, l’Internet vient bouleverser en profondeur les postulats et les méthodologies des études marketing.


Contenu du dossier :

nouvelles-facons-travailler
De nouvelles façons de travailler
optimisation-questionnaires-en-ligne
L’optimisation des questionnaires en ligne
web-2-0
Web 2.0 et les études
etudes-qualitatives-online-methodologies
Les études qualitatives online : Quelles méthodologies ?
un homme regarde une courbe reporting sur un ordinateur
Prochaine étape : Le reporting en ligne