La nouvelle génération de logiciels d’enquêtes et de reporting

DOSSIER

La nouvelle génération de logiciels d’enquêtes et de reporting

  • Les nouvelles exigences du marché
  • L’avènement des offres multi-technologies
  • L’Etat de l’art en matière de logiciels d’enquêtes

Edito

L’exception française

C’est entendu, la France est un pays à part : exception culturelle (récemment morte et ressucité), French-paradox (que nous envient les américains), José Bové (qu’ils nous envient peut-être moins)…

Dans le domaine des études, la France cultive aussi ses spécialités.

Nous sommes d’abord les champions du monde des sondages d’opinions avec plus de 2000 enquêtes publiées chaque année, sur tous les sujets possibles et inimaginables : l’Euro, les 35 heures, les soldes, les habitudes alimentaires, les pratiques sexuelles, et même, l’opinion des français sur les sondages !

C’est en période d’élections que cette sondagite atteint son point culminant. Et généralement, c’est là que les détracteurs se font entendre, contestant les fondements scientifiques des sondages politiques et par la même, des enquêtes d’opinion.

Pour anticiper le débat qui ne va plus tarder maintenant, nous avons essayé de faire le point dans ce numéro sur les méthodes utilisées dans les sondages politiques. Vous trouverez notre contribution à la page 19.

La France est aussi, depuis longtemps, un pays féru de statistiques et d’analyse de données au point d’avoir inventé des méthodes « à la française ».
C’est peut-être pour cela que l’on dénombre un grand nombre de logiciels de traitement d’enquêtes. Certains éditeurs français offrent d’ailleurs des produits de grande qualité, à la pointe de la technique, dépassant en matière de puissance et d’ergonomie les grandes productions américaines.

Le dossier de ce numéro est consacré à cet univers et à ses récentes évolutions, dictées par des utilisateurs de plus en plus nombreux et de plus en plus exigeants.

Bonne lecture !