Ré-inventons le marketing !

Web, réseaux sociaux, économie collaborative, data-révolution et bientôt intelligence artificielle…

Les technologies se succèdent à mesure que la société se transforme et que les habitudes de consommation évoluent. Le marketing n’a pas d’autre alternative que celle d’un renouvellement ininterrompu. Au placard les 4 P et les bibles marketing du XXème siècle !

    Le directeur marketing est le premier concerné par ce changement de paradigme. Je crois que son principal défi est le passage d’un rôle passif d’observateur qui accompagne la transformation à celui de leader visionnaire qui anticipe le changement. Le métier a assisté passivement à l’avènement du web et des réseaux sociaux. Le métier a constaté sagement l’impact de l’économie collaborative dans les business models. D’autres évolutions sont en cours et à venir. C’est au marketing d’être imaginatif et force de proposition en créant de nouvelles valeurs d’usage avant que le consommateur ne le fasse. Les objets connectés en sont une parfaite illustration : l’engouement est général mais l’hésitation persiste car la valeur d’usage de ces outils tarde à se clarifier.

La data-révolution est l’étape en cours, puis viendra l’IA, et les imprimantes 3D qui propulsent déjà le consommateur en producteur, non plus de services (ça c’était l’économie collaborative avec Uber et AirBnb), mais en créateur de produits.
Le directeur marketing doit comprendre et réagir en anticipation. Il a à sa disposition de nouveaux outils pour mieux écouter les consommateurs et suivre l’évolution de leurs comportements. Il est entouré de spécialistes en design, en psychologie, en ergonomie… Mais le directeur marketing doit surtout, plus que jamais, être en alerte sur le monde et faire preuve d’ouverture d’esprit.

Le marketing est né de la société de consommation. Aujourd’hui, c’est avec elle qu’il doit de se ré-inventer.

AUCUN COMMENTAIRE