Fréquence cumulée

Fréquence cumulée

Lors d’une étude statistique, on peut relèver des données sur des caractéristiques particulières d’une population (âge, taille, pratique sportive…). Après cette collecte de données, on peut établir des tableaux ( effectifs, fréquences…) ou des graphiques.

La notion de fréquence cumulée n’a de sens que si la variable étudiée est ordinale ou quantitative (d’intervalles ou de rapports) ; elle n’est donc pas définie si la variable est nominale. Deux types de fréquences cumulées interviennent :

– Fréquence cumulée croissante :

1. Dans le cas d’une distribution observée, la fréquence cumulée croissante lexique-etudes-marketing-frequence-cumulee1 correspond à la proportion d’observations, dans la série statistique de départ, inférieures ou égales à la valeur de la série lexique-etudes-marketing-effectif-cumule2 (j = 1, …, J) à laquelle est associée une fréquence lexique-etudes-marketing-frequence-cumulee3 : lexique-etudes-marketing-frequence-cumulee4.

Comme son nom l’indique, la fréquence cumulée associée à la valeur lexique-etudes-marketing-effectif-cumule2 est obtenu en « cumulant » (sommant) les fréquences associées aux valeurs distinctes observées qui sont inférieures ou égales à lexique-etudes-marketing-effectif-cumule2

2. Dans le cas d’une distribution groupée (en classe), la fréquence cumulée croissante lexique-etudes-marketing-frequence-cumulee1 correspond à la proportion d’observations, dans la série statistique de départ, qui appartiennent à la classe lexique-etudes-marketing-effectif-cumule5 ou à l’une des classes qui précèdent lexique-etudes-marketing-effectif-cumule6 c’est-à-dire, en d’autres termes, à la proportion d’observations qui sont inférieures ou égales à la borne lexique-etudes-marketing-effectif-cumule7.

La fréquence cumulée croissante de la plus petite modalité j ou de la classe à laquelle appartiennent les plus petites modalités est égale à la fréquence de cette modalité ou de cette classe.

La fréquence cumulée croissante de la plus grande modalité j ou de la classe à laquelle appartiennent les plus grandes modalités est égale à 1 (ou à 100% pour les fréquences exprimées en pourcentages).

– Fréquence cumulée décroissante :

1. Dans le cas d’une distribution observée, la fréquence cumulée décroissante lexique-etudes-marketing-frequence-cumulee1 correspond à la proportion d’observations, dans la série statistique de départ, supérieures ou égales à la valeur de la série lexique-etudes-marketing-effectif-cumule2 (j = 1, …, J) à laquelle est associée une fréquence lexique-etudes-marketing-frequence-cumulee3 : lexique-etudes-marketing-frequence-cumulee4.

Comme son nom l’indique, la fréquence cumulée associée à la valeur lexique-etudes-marketing-effectif-cumule2 est obtenu en « cumulant » (sommant) les fréquences associées aux valeurs distinctes observées qui sont supérieures ou égales à lexique-etudes-marketing-effectif-cumule2

2. Dans le cas d’une distribution groupée (en classe), la fréquence cumulée décroissante lexique-etudes-marketing-frequence-cumulee1 correspond à la proportion d’observations, dans la série statistique de départ, qui appartiennent à la classe lexique-etudes-marketing-effectif-cumule5 ou à l’une des classes qui suivent lexique-etudes-marketing-effectif-cumule6 c’est-à-dire, en d’autres termes, à la proportion d’observations qui sont supérieures ou égales à la borne lexique-etudes-marketing-effectif-cumule8.

La fréquence cumulée décroissante de la plus petite modalité j ou de la classe à laquelle appartiennent les plus petites modalités est égale à 1 (ou à 100% pour les fréquences exprimées en pourcentages).

La fréquence cumulée décroissante de la plus grande modalité j ou de la classe à laquelle appartiennent les plus grandes modalités est égal à la fréquence de cette modalité ou de cette classe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here