Exploiter pleinement les nouvelles technologies d’enquêtes

Le pouvoir du consommateur moderne passe par le web. Source d’informations, de comparaisons et d’échanges, l’Internet est aussi un endroit propice pour collecter des données sur les besoins, les goûts, les comportements et les opinions de l’homo-consomericus.

Les spécialistes des logiciels d’études ne s’y sont pas trompés et proposent des solutions de plus en plus avancées, puissantes et étendues, permettant d’aborder des modes d’investigation jadis impossibles ou trop coûteux.

Ainsi, l’éditeur Soft Concept vient de sortir une nouvelle mouture de son logiciel d’enquêtes électroniques NET-Survey, comprenant trois modules très innovants, capables de capter de nouveaux inputs de la part des consommateurs et de compléter le déclaratif par de nouvelles formes de remontées de données.

Shelf-Simulator

Ce nouveau module s’inscrit dans la tendance qui consiste à mettre le consommateur en situation et à faire remonter ses attitudes et ses choix. Contrairement à une simulation dans le magasin ou dans une salle de tests, qui exige la présence de l’interviewé (et souvent du chercheur) et limite automatiquement le nombre d’observations (à moins d’être dans des sphères sidérales de l’espace budget-temps), ce procédé virtuel permet de faire remonter facilement et à moindre coût des données en provenance de très larges échantillons.

shelf-simulator

Le principe de Shelf-Simulator est de proposer à l’écran un ensemble de produits rangés sur une ou plusieurs étagères. Le consommateur a la possibilité de faire défiler les étagères et de cliquer sur le produit de son choix pour le voir en plus grand et examiner éventuellement d’autres vues ou des informations complémentaires, comme lorsqu’on se saisit d’un produit et qu’on le retourne pour lire l’étiquette.

Il est possible d’intégrer dans la fenêtre qui s’affiche, outre les vues complémentaires du produit (dos, détail, mode d’emploi…), un objet 3D permettant de faire pivoter le produit pour le voir sous différents angles. Cette option suppose une étape de numérisation préalable du produit, avec un procédé de capture 3D.

Interrogé avec Shelf-Simulator, le consommateur vit donc une expérience d’achat virtuel très réaliste, et peut effectuer des choix plus sophistiqués que dans les enquêtes classiques.

Pour permettre de faire remonter un maximum de données utilisables par le chercheur, Shelf-Simulator peut enregistrer les différentes actions effectuées lors du processus de sélection. On peut faire remonter, pour chaque client, le temps passé à effectuer sa première sélection, les produits examinés et le temps accordé à chacun d’entre eux, puis, au final l’indication du ou des produits sélectionnés.

Toutes ces observations sont consolidées en temps réel. En effet, Shelf-Simulator présente l’énorme avantage de s’intégrer directement à l’environnement NET-Survey & Ethnos puisque l’objet lui-même s’implémente dans un questionnaire NET-Survey comme une question classique. On peut ainsi composer un questionnaire comportant :

  • un objet Shelf-Simulator et un ensemble de questions traditionnelles (CSP, opinions, commentaires, etc) en vue de croiser ces questions avec les observations issues du choix en rayon,
  • plusieurs objets Shelf-Simulator dans un même questionnaire, pour définir par exemple un parcours de visite dans plusieurs rayons.

Les réponses provenant de questionnaires comportant un ou plusieurs objets Shelf-Simulator peuvent être analysés directement dans le même environnement que pour n’importe quel autre questionnaire NET-Survey, c’est-à-dire dans le logiciel d’analyse et de reporting Ethnos. Les résultats peuvent également être accessibles sur le web en temps réel (pendant que les consommateurs sont en train de répondre) et cela grâce à l’outil de reporting en ligne d’Ethnos : Web-Reports.

Eye-Tracker

Ce module partage le même objectif que Shelf-Simulator de remontée d’informations qualitatives, tout en permettant de le faire sur des échantillons potentiellement très importants.

eye-tracking

Comme son nom l’indique, Eye-Tracker permet d’évaluer pour un support visuel (publicité, affiche, pages de catalogue…) les emplacements sur lesquels se porte prioritairement le regard des consommateurs.

Ce type de procédé existe déjà sur le marché mais nécessite un équipement coûteux dont on affuble la personne à interroger et qui permet de suivre et d’enregistrer le mouvement de l’oeil.

Eye-Tracker se substitue à cet équipement et permet d’arriver aux mêmes objectifs, en proposant le support visuel en ligne et en demandant aux personnes interrogées de cliquer rapidement sur les premiers emplacements qui attirent leur regard.

Comme Shelf-Simulator, les objets Eye-Tracker s’intègrent directement dans NET-Survey. On peut donc potentiellement les panacher avec des questions classiques et même des objets Shelf-Simulator, puis traiter ensemble toutes les informations ainsi recueillies.

Le traitement des réponses Shelf- Simulator donne lieu, dans Ethnos, à l’affichage de l’image testée avec indication des points d’impact relevés. Le chercheur peut afficher tous les points indiqués ou seulement le ou les premiers et se faire ainsi une idée précise des emplacements qui ont le plus attiré l’attention, dans l’objectif d’optimiser le support visuel pour en maximiser le bénéfice.

Ad-Rating

Ad-Rating s’inscrit dans la même philosophie que les deux modules précédents. Il a pour objectif de faire remonter le ressenti dans le temps par rapport à une séquence vidéo ou audio donnée.

ad-rating

Là aussi, il se substitue à des matériels coûteux, en l’occurrence des boîtiers avec des curseurs, qui sont largement utilisés dans les médias audio-visuels pour évaluer le ressenti des consommateurs sur la programmation prévue.

Le principe d’Ad-Rating est de proposer au consommateur une séquence et de lui permettre de réagir tout au long de son déroulement à l’aide d’un curseur à l’écran qu’il peut faire bouger en permanence vers la zone de satisfaction ou la zone de non satisfaction.

Le résultat est une courbe d’appréciation qui se calcule avec Ethnos et peut éventuellement être affichée en ligne avec Web-Reports, puisque les séquences Ad-Rating sont elles aussi des objets intégrables dans les questionnaires NET-Survey et peuvent donc s’insérer dans des questionnaires classiques ou ultra-sophistiqués.

Ces trois nouveaux modules fonctionnent en flash et bénéficient d’une ergonomie exceptionnelle tant pour le concepteur que pour l’interviewé. L’intégration dans NET-Survey ouvre de nouvelles perspectives de recueil de données d’observations qui peuvent s’ajouter et se combiner au mode déclaratif, apportant ainsi un tableau plus précis et plus complet pour la connaissance des consommateurs.