BVA optimise la mesure de l’opinion

L’institut d’études français aborde les élections présidentielles de façon plus originale qu’à l’habitude. En effet, le lancement d’une plateforme d’opinions politiques est annoncée. Le dispositif associe et croise les données de sondages politiques avec les opinions spontanées de citoyens collectées sur le web et ce, en temps réel.

    Les opinions politiques sont définies à partir de 3 sources de données différentes : une première écoute du web, un forum de discussion constitué de citoyens participants et les traditionnels sondages d’opinion et intentions de vote. Les données qualitatives s’accumulent alors rapidement. La gestion de ces informations textuelles nécessite des techniques d’analyses textuelles opérationnelles (dont nous consacrons un dossier central dans le dernier numéro de Survey-Magazine).

La plateforme nommée POP 2017 restitue ces données avec un accès libre. L’intervention mensuelle d’un invité politique est déjà programmée. L’initiative est portée par l’institut et l’éditeur de logiciels Salesforce et est réalisée en partenariat avec Orange et la Presse Régionale.