Project Description

Une enquête auprès des usagers est très particulière et nécessite une démarche adaptée (voir ci-dessous). Sa mise en place est plus délicate que pour les enquêtes par questionnaires habituelles et requiert une plus grande attention. En effet, les notions utilisées en général en marketing se retrouvent ici inapplicables.
Nos solutions, souples et adaptables, permettent de répondre à tous les besoins en la matière, de manière simple et efficace.

Une diversité d’outils de recueil pour une adaptation optimale à votre environnement

Ethnos vous simplifie considérablement la réalisation d’enquêtes en milieu hospitalier. La technologie d’OMR Manager est idéal pour concevoir et diffuser des questionnaire sur format papier. La scannérisation des questionnaires qui permet d’informatiser les données automatiquement est une méthode très rapide et peu coûteuse. La technologie de Mobi-Survey, elle, utilise au choix les PDA, Smartphones et tablettes PC et offre un maximum de confort pour les enquêtes mobiles grâce à une interface ergonomique et une facilité d’utilisation inouïe.

Comment réaliser une enquête par questionnaires auprès d’administrés ou d’usagers d’un service public ?

L’enquête par questionnaire est une méthode de recueil d’information à la fois rapide et efficace si elle est bien pratiquée.
Souvent l’échantillon est rapidement associé à la fiabilité des résultats obtenus, l’expression « échantillon représentatif » est passée dans le vocabulaire presque courant. Il ne faut cependant pas se limiter aux considérations d’échantillon représentatif seulement, mais plutôt se poser les bonnes questions :

  • qui détient l’information que nous souhaitons obtenir ?
  • tous les usagers sont-ils également « intéressants », c’est à dire porteurs de réponses pertinentes à l’égard du phénomène étudié ?
  • peut-on à priori supposer que les comportements et opinions sur les phénomènes étudiés sont plutôt homogènes ou hétérogènes au sein de la « population de référence » ?
  • en quoi veut-on que l’échantillon soit représentatif de la population ?

Ainsi, à chaque problématique d’enquête, il existe généralement une méthode d’échantillonnage spécifique.
La « population de référence », celle que l’on souhaite représenter, n’est pas nécessairement l’ensemble de la population de la collectivité : il peut s’agir d’un quartier, mais aussi d’une catégorie particulière.

Contrairement aux apparences, la fiabilité d’un échantillon n’est pas tout à fait proportionnelle à sa taille. En effet, à partir d’un certain seuil, les formules statistiques indiquent que la fiabilité de l’échantillon augmente dans des proportions infimes quelle que soit la taille de la population de base.
La théorie fournit pour chaque taille d’échantillon un « intervalle de confiance », fourchette à l’intérieure de laquelle la « vraie » mesure devrait graviter. Nous écrivons « devrait » au conditionnel car il ne s’agit en fait généralement que d’une forte probabilité !
De fait, l’important est d’opter pour une taille d’échantillon qui produise un intervalle de confiance « acceptable » ; l’acceptabilité dépend du phénomène étudié.
Dans la pratique, il faut considérer qu’un échantillon est admissible à partir de 100 personnes et qu’il devient suffisamment fiable à partir de 250 à 300 personnes. A partir de 500 personnes, les gains de fiabilités sont minimes.
Pour les enquêtes auprès de vastes échantillons, deux techniques d’interview coexistent : l’interview face à face et l’interview téléphonique. Globalement l’enquête téléphonique reste avantageuse sauf si le questionnaire doit durer trop longtemps.

Le questionnaire a pour objet de susciter de la part du répondant la remontée des informations (sous forme de réponses) que l’on a jugées nécessaire de déterminer pour conclure. Les répondants ne sont pas sollicités pour répondre exactement aux questions que se pose le commanditaire de l’enquête. Un bon questionnaire est un questionnaire qui décortique la problématique de base en questions élémentaires auxquelles le répondant saura parfaitement répondre.
Un questionnaire doit contenir des questions :

  • claires pour les répondants
  • concises
  • univoques
  • neutres
  • précises
  • impliquant le répondant

Le dépouillement des questionnaires nécessite le recours à des moyens informatiques. En effet, il serait fastidieux de relever manuellement tous les résultats récoltés et surtout de croiser entre elles plusieurs variables.

Notre logiciel Ethnos équipe déjà les plus grandes entreprises de France et d’Europe, et permet tous les jours, à des milliers de responsables des fonctions Marketing, Etudes, Qualité ou Communication de :

  • créer facilement leurs questionnaires internes
  • les diffuser rapidement, sur papier ou par messagerie électronique à vos clients, prospects…
  • récupérer les réponses et les consolider sans effort
  • les analyser et en extraire les éléments pertinents pour agir concrètement et améliorer la qualité de vos produits et services et l’efficacité de votre entreprise